AccueilRechercherS'enregistrerConnexion


 

Partagez
 

 Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Samara J. Williams

Samara J. Williams
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t567-samara-plaque-moi-contre-un-meuble-ikea-et-dis-moi-des-mots-crus-en-suedois https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t563-samara-j-ai-jamais-eu-
TUMBLR est mon ami ◗ CELEBRITE : ▬ Sasha Pieterse
◗ CREDITS : ▬ SWEET DISASTER
◗ ÂGE : 24
◗ STATUT : ▬ Célibatarde et enceinte
◗ EMPLOI, ETUDES : ▬ Lycéenne
◗ MESSAGES : 1278
◗ POINTS : 6798
◗ CURRENTLY : Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Adam_Levine

Albane + Louka + Cléo + Jasmine&Harrison + Liam

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_lif88mgH8w1qge7wx

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyJeu 24 Oct - 13:33

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EYHRGL6


« Quand deux pestes doivent avoir une conversation »
feat. Albane G. Everdeen

Cela faisait maintenant un moment que Samara devait avoir une conversation avec Albane, pourtant, l’occasion ne s’était jamais présentée jusque-là. A chaque fois elles avaient quelques choses de prévu et en parler au lycée était juste impossible. Bien sûr, elles auraient pu faire semblant de se prendre la tête dans un couloir et parlez en sous-entendu, mais c’était plus compliqué qu’on pouvait le croire, même si les deux jeunes femmes étaient devenues de véritables expertes. Seulement, il fallait vraiment qu’elles parlent toutes les deux, cela devenait de plus en plus urgent alors aujourd’hui, Samara ne lui laissait pas le choix. C’est pourquoi, pendant les cours elle lui avait envoyé un message comme quoi elle passerait chez elle, qu’elle le veuille ou non, tant pis si elle avait des choses à faire, elle n’avait qu’à tout annuler. Oui c’est tout à fait le genre de Samara, penser qu’à sa petite personne et ne pas laisser le choix aux autres. Elle était donc partit se changer après les cours puis étaient sorti de chez elle en envoyant un sms à Albane : « Banou j’arrive chez toi dans dix petites minutes ! » Ouais Banou c’était son surnom, au départ c’était Albanou puis elle s’est rendu compte que tout le monde, enfin ceux qui osaient lui donner un surnom autre que la ‘peste d’Everdeen’, du coup, ne voulant pas être l’un de ses moutons qui suit la tendance, bah elle a tout simplement enlevé Al, et maintenant c’est Banou, tout simplement. Mais bon bien sur elle ne la surnomme comme ça que quand elles sont toutes les deux, sinon en dehors de cela, elle ne prend même pas la peine de dire son nom.

Arrivant chez elle, elle ne prit pas la peine d’attendre qu’elle vienne ouvrir la porte puisqu’elle entra directement après avoir simplement sonné pour lui faire comprendre qu’elle était ici. Il ne valait mieux pas rester trop longtemps devant sa porte, on sait jamais qui pouvait les voir. De toute façon, elle savait que la sœur d’Albane n’était pas présente et puisque cette dernière était au courant, il ne devait y avoir personne, elle n’allait donc pas trop étranger. De toute façon Sam s’en fout de ce genre de chose. Elle retrouva son amie dans le salon et s’installa directement sur le canapé, faisant comme elle quoi, elle prononça un simple « Je crois qu’il faut qu’on ait une petite conversation toute les deux ! » Elle parlait de l’affaire Harrison, elle espérait qu’Albane le comprendrait directement parce que même si Sam sait qu’elle est au courant, le dire à voix haute alors qu’elle le garde depuis un moment maintenant, elle ne pouvait pas, ou alors cela allait lui faire bizarre. Parler de cette liaison avec quelqu’un, cela lui faisait vraiment bizarre d’ailleurs, mais bon, là Samara n’avait pas tellement le choix en fait. Samara ne voulait pas se prendra la tête avec Albane, pourtant sur le coup elle avait été énervée contre elle, en apprenant qu’elle l’avait découvert pour leur professeur de sport et elle et qu’elle s’en était servie pour avoir ce qu’elle voulait, ce que Sam ne savait même pas car Harrison n’avait même pas voulu lui dire. Oui, elles devaient vraiment avoir une conversation là !







créée par Matrona


_________________
Don't be a drag, just be a queen
uc. ⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Albane G. Everdeen


Feuille de personnage
► AGE: 18 ans
► RELATIONSHIPS:
Albane G. Everdeen
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t142-albane-ginny-il-faut-encore-avoir-du-chaos-en-soi-pour-enfanter-une-etoile-qui-danse https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t133-albane-ginny-la-plupar
Ginny Albane ◗ CELEBRITE : Sarah Hyland ♥
◗ CREDITS : © myrtille.
◗ ÂGE : 25
◗ STATUT : Célibataire
◗ EMPLOI, ETUDES : Lycéenne
◗ ADRESSE : 23 snowflake lane
◗ MESSAGES : 1140
◗ POINTS : 3405
◗ CURRENTLY : (+) samara (+) lane (+) matthew
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_inline_mihg14JVZj1qz4rgp

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyDim 27 Oct - 13:59

we should talk


Tout aurait dû fonctionner à la perfection. Albane avait réussi à convaincre Harrison sans trop de difficultés de la dispenser de sport pour l'année, il ne lui restait plus qu'à veiller à ce qu'il reste éloigné de Samara. Sa Samara. Seulement s'il couchait effectivement avec elle, il y avait de quoi parier que monsieur le professeur serait assez bavard pour annoncer à la blondinette que sa meilleure amie le faisait chanter. Et ça, Albane ne le voulait pas. Elle avait supposé implicite la clause du contrat qui suggérait qu'il ne devait parler ce dernier à personne... pas même à Samara. Alors depuis qu'elle avait croisé le jeune homme, elle évitait la blondinette. Avec un peu de chance, d'ici quelques semaines, elle oublierait... non? En tout cas, la brunette savait que cette conversation ne pouvait pas avoir lieu au lycée, et c'est pourquoi elle s'arrangeait pour avoir des tonnes de choses à faire, subitement, prenant pour excuse même le fait que, cette année, elle devait avoir son diplôme. Il fallait à tout prix qu'elle ne voit pas Sam.

Mais pourquoi, au juste? Quels étaient les risques? Parce que, finalement, ce n'était pas le genre de miss Everdeen de ne pas assumer ses propos ou de se taire pour ne froisser personne. De fait, elle n'aurait eu en théorie aucun soucis à répéter à Samara qu'elle n'avait rien à faire avec un type si vieux, avec un prof, surtout. Son problème, à la vérité, se déclinait de deux manières: d'abord, Albane devrait expliquer à sa meilleure amie pourquoi elle avait fait chanter le prof de sport. Parce qu'elle était jalouse. Jalouse de sa relation avec elle. Jalouse de ne pas avoir Sam pour elle toute seule. Or elles ne s'étaient jamais vraiment avouées possessives vis-à-vis l'une de l'autre, et Albane ne voulait pas être la première à le faire. Elle ne voulait pas être rejetée, elle ne voulait pas admettre ce qu'elle ressentait, elle qui se voulait caïd confirmée. Deuxièmement, comme si ça ne suffisait pas, elle devrait expliciter le but de son chantage: être dispensée de sport. C'est tout? Samara aurait certainement trouvé ça bizarre qu'une jeune fille qui passait son temps à sécher se préoccupe soudainement d'être vue comme une élève assidue et participative. Cela l'obligerait peut-être à parler de son problème avec la nourriture. Et ça, elle s'y refusait. Surtout face à Samara. Face à qui que ce soit, après de tout. Et puis de toute façon, elle n'avait pas de problème. C'était du moins ce qu'elle pensait et s'appliquait à faire croire.

Aujourd'hui, tout allait être plus compliqué: Albane -ou Banou, pour Samara- avait reçu un texto de sa blonde qui lui disait qu'elle allait passer chez elle, et ce qu'elle le veuille ou non. « Oh, Fuck. » Pensa la brunette en lisant le message sur son portable. Elle essayait de retourner le problème dans sa tête, d'essayer de trouver des excuses qui soient autre chose que foireuses pour expliquer sa réaction et son chantage. En vain. Elle prit juste la peine de vérifier qu'elle avait une tête potable, en jogging et t-shirt, les cheveux attachés en un chignon négligé, portant quelques bracelets et sa montre de couleur vive imitation ice-watch en réalité achetée trois dollars canadiens sur un marché de la ville. Et effectivement, dix minutes plus tard, Samara était là. Elle rentra sans attendre la permission de son amie, comme elle avait l'habitude de le faire -et puis il ne fallait pas qu'on la voit devant chez sa pire amie. Comme elle avait sonné pour faire savoir qu'elle était là, la petite Everdeen se rendit dans le salon, où elle rejoint son amie sur le canapé, essayant de la distraire dans un sourire innocent. Elle joua les idiotes lorsqu'elle parla d'avoir une conversation. Ainsi, elle arqua un sourcil, grimaçant légèrement avant de faire non de la tête. « Une conversation? Avec plaisir. » Elle fit mine de se réinstaller sur le canapé pour avoir l'air attentive, et d'un air presque naïf, elle reprit. « Mais... tu veux parler de quoi, en fait? » Comme s'il n'y avait aucun sujet spécial à aborder. On ne sait jamais: si ça se trouve elle voulait parler d'autre chose, auquel cas Albane ne voulait surtout pas se lancer dans une confession qui n'avait pas lieu d'être et affronter une situation qu'elle n'aurait pas à affronter autrement. Si en revanche il s'agissait bien de sa liaison avec le prof, l'obliger à le dire pourrait, avec un peu de chance, la dissuader de le faire. Restait à attendre calmement... et paraître calme. Le plus calme possible. Elle ne l'était pas du tout.


_________________
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_m9r3excdlu1rv8fmi

redheart:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samara J. Williams

Samara J. Williams
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t567-samara-plaque-moi-contre-un-meuble-ikea-et-dis-moi-des-mots-crus-en-suedois https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t563-samara-j-ai-jamais-eu-
TUMBLR est mon ami ◗ CELEBRITE : ▬ Sasha Pieterse
◗ CREDITS : ▬ SWEET DISASTER
◗ ÂGE : 24
◗ STATUT : ▬ Célibatarde et enceinte
◗ EMPLOI, ETUDES : ▬ Lycéenne
◗ MESSAGES : 1278
◗ POINTS : 6798
◗ CURRENTLY : Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Adam_Levine

Albane + Louka + Cléo + Jasmine&Harrison + Liam

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_lif88mgH8w1qge7wx

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyVen 1 Nov - 20:45

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EYHRGL6


« Quand deux pestes doivent avoir une conversation »
feat. Albane G. Everdeen

Samara était partagée entre l’envie d’en parler avec Albane ou non. Dans un sens, elle lui en voulait d’avoir fait du chantage dans son dos, se servant de sa relation avec leur professeur pour elle ne sait quelle raison mais dans un autre, elle voulait non seulement lui demander de n’en parler à personne parce qu’elle-même risquait gros, Samara voulait aussi comprendre. La blonde était vraiment partagée mais il fallait bien qu’elle ait cette discussion. Samara ne voulait tout de même pas se prendre la tête avec elle, surtout par rapport à Harrison. Ce n’était donc pas très confiante qu’elle arriva chez son amie même si on n’aurait pas dit. On aurait pu croire que Samara venait comme d’habitude, comme si elle venait simplement lui rendre visite alors que ses intentions étaient tout autre. Elle voulait des explications et elle allait les avoir. D’ailleurs, elle lui avait très bien fait comprendre par son sms où elle lui disait ne pas lui laisser le choix, elle ne pouvait donc plus se défiler. Pourtant, alors qu’elle venait d’arriver chez elle, s’installant sur le canapé et qu’Albane venait d’arriver et s’asseoir à côté d’elle, cette dernière faisait l’innocente, comme si elle n’avait rien à se reproche et qu’elle ne comprenait pas le sujet dont la blonde voulait en parler. Genre, comme si Samara allait y croire tiens ! « Arrêtes Albane, pas à moi ! Tu peux le faire à qui tu veux mais pas à moi ! » En même temps, même si sur de nombreux points elles sont opposé, sur leur coté peste, manigances etc. elles sont identiques. Si bien que Samara se comporterait sans doute de la même manière dans le cas contraire. C’est sûr que si Sam’ se rend compte qu’une de ses camarades couche avec l’un de leur professeur, elle ne va pas se gêner pour en tirer son avantage, par exemple en leur faisant du chantage et elle le ferait sans aucun regret. Mais là, le simple fait qu’Albane ne soit même pas venue lui en parler avant ou même après, l’énerver amplement. Et puis, son amie est au courant pour le problème qu’elle avait eu dans son ancien lycée, alors que son professeur a essayé d’abuser d’elle, elle savait donc le fait qu’elle pouvait vraiment avoir des problèmes non seulement avec le proviseur, mais aussi l’affaire qu’elle avait eu contre son ancien professeur puisqu’ils n’étaient pas sûr à cent pour cent de ses dires. Ou encore de ses parents qui allaient peut-être penser eux-aussi qu’elle leur avait mentit alors qu’ils avaient été les seuls à la croire sur parole. Oui, elle avait beaucoup à perdre, Albane le savait et elle ne pensait pas qu’elle pourrait faire en sorte de gâcher tout cela. En tout cas, elle voulait lui en parler et ce n’est pas parce qu’elle faisait genre, elle n’avait rien à se reprocher que cela allait marcher pour la dissuader. « Tu sais très bien de quoi je veux parler Banou » Son surnom restait, même quand elles pouvaient s’expliquer sur telle ou telle chose avec quelques haussements de voix. Les seuls moments où elle ne l’appelait pas comme ça c’était lorsqu’elles n’étaient pas seules. En tout cas, Samara attendait qu’Albane en parle d’elle-même, mais bon si aucune ne veut commencer à parler, elles ne risquent pas d’aller bien loin. Et si Albane ne voulait toujours pas le dire par elle-même, Samara n’allait pas par quatre chemins au final : « Har… Mr Goodwin m’a raconté votre petite conversation ! » Non mais qu’est-ce qui lui prenait là ? Si Albane n’était pas persuadé d’avoir raison quant à la relation entre leur professeur et elle, là c’était comme si elle lui servait la révélation sur un plateau. Mais Samara n’était pas là pour essayer de lui faire comprendre qu’elle lui faisait des films. De toute manière Samara ne pourrait pas lui parler de cela si c’était faux, car Harrison ne serait sans doute pas venu lui parler de cela si c’était faux. Et puis, Albane devait déjà être persuadé d’avoir raison alors à quoi bon. Samara veut des explications, pas essayer de cacher le fait qu’elle couche et peut-être plus encore avec leur professeur de sport, même si Albane ne vient plus à ses cours, sans doute grâce à ce qu’elle lui avait demandé contre son silence, du moins c’est ce que Samara pensait. Il faut dire qu’Albane n’est pas venue depuis la rentrée et Harrison ne semble pas être surpris de ses absences à répétition. Bon, dans un sens même si ce n’est pas ce qu’Albane veut, Harri doit sans doute être bien content de ne pas l’avoir dans les pattes alors c’est bien normal.







créée par Matrona


_________________
Don't be a drag, just be a queen
uc. ⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Albane G. Everdeen


Feuille de personnage
► AGE: 18 ans
► RELATIONSHIPS:
Albane G. Everdeen
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t142-albane-ginny-il-faut-encore-avoir-du-chaos-en-soi-pour-enfanter-une-etoile-qui-danse https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t133-albane-ginny-la-plupar
Ginny Albane ◗ CELEBRITE : Sarah Hyland ♥
◗ CREDITS : © myrtille.
◗ ÂGE : 25
◗ STATUT : Célibataire
◗ EMPLOI, ETUDES : Lycéenne
◗ ADRESSE : 23 snowflake lane
◗ MESSAGES : 1140
◗ POINTS : 3405
◗ CURRENTLY : (+) samara (+) lane (+) matthew
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_inline_mihg14JVZj1qz4rgp

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyVen 8 Nov - 21:04

we should talk


Tout aurait dû bien gentiment se passer. C'était prévu, c'était évident. Le plus dur aurait été d'effectivement faire un très léger chantage à Harrison, en espérant qu'il comprenne qu'il devrait éviter de continuer de sortir avec Samara, mais après ça tout aurait dû être tranquille. Albane ne serait pas allée en sport, Sam n'aurait jamais rien su, mister Goodwin l'aurait larguée, Albane l'aurait consolée. Point final. Tout serait rentré dans l'ordre pour miss Everdeen. Seulement voilà, au ton que Sam employait, les plans de la brunette allaient rencontrer quelques impromptues perturbations. Ainsi, c'est sur la défensive que la jeune fille avait reçu son amie. Elle n'avait aucune envie de se disputer avec elle, et aucune envie non plus de discuter des personnes avec qui Samara couchait. Non vraiment, si elle pouvait faire l'autruche, ça lui conviendrait tout à fait. C'est pourquoi elle joua les innocentes, prétendant -peu crédible- qu'elle ne voyait absolument pas de quoi elle voulait parler, comme si ça pouvait la décourager de le faire, comme si ça pouvait lui faire gagner du temps. Mais Williams semblait décidée, et demanda à Albane de cesser de jouer les imbéciles. Elle ne le fit pas tout de suite, se complaisant dans ce rôle qu'elle pensait jouer à la perfection. Oui mais voilà, Sam la comprenait. Sam était comme elle. Et Sam était sûrement déçue du comportement de son amie, étant donné qu'elle avait joué avec un secret qui pouvait faire beaucoup de dégâts s'il venait à être découvert, même pour Samara, étant donné son passé. Mais il avait été hors de question pour Albane d'envisager ne serait-ce qu'un instant de parler de la situation à son amie. Ce n'était vraiment, mais alors vraiment pas un sujet qu'elle souhaitait aborder avec elle. Cela dit, comme le suggéra son interlocutrice, "Banou" savait bien de quoi elle parlait. Ainsi, la brunette se laissa aller, soupirant lourdement alors qu'elle levait les yeux au ciel pour les baisser aussitôt sur ses jambes pliées devant elle à la manière d'un indien. Il n'empêche... même si elle s'avouait vaincue, elle n'allait pas être celle qui prononcerait tout ça à haute voix. D'ailleurs, il y avait encore un peu d'espoir pour qu'elle parle d'autre chose ou qu'elle prêche le faux pour savoir le vrai: Albane ne le lui donnerait pas, dans ce cas. Seulement lorsqu'elle continua, elle comprit qu'elles pensaient bien à la même chose. Ben voyons, bien sûr qu'il avait tout raconté, ce lourdo. « Parce qu'en plus de se taper des étudiantes, c'est une commère? » Râla-t-elle de manière rhétorique, sentant qu'elle allait s’énerver un peu trop rapidement. Elle tenta de se calmer, mais n'avait pas pu s'empêcher de lâcher un petit rire nerveux en entendant la blondinette se reprendre en l'appelant par le début de son prénom. « Tu peux l'appeler par son prénom, hein. Je suis au courant que tu te le fais, c'est pas non plus la peine de faire genre tu l'appelles Monsieur le professeur. » Son ton était calme, complice, presque je-m'en-foutiste, comme elle aurait parlé à n'importe qui. "Ne t'en fais pas, je suis très compréhensive". En réalité, elle ne l'était pas. « C'est un bon coup? » Demanda-t-elle, cash, trop, sèche, trop, un sourire forcé mais amical aux lèvres, encore une fois comme si la seule curiosité la motivait. Comme si elle s'en fichait. Comme si elle posait cette question par convention, parce qu'elle en avait l'habitude. « En fait me dis pas, j'm'en fous. » Faux. « Ou plus exactement ça me dégoûte. » Vrai. « C'est un pervers. » Doublé d'un connard. « Mais putain Sam je comprends pas en fait, qu'est-ce que tu fous avec lui?! c'est un vieux, il est pas si beau que ça... » faux. « ... et il va juste t'apporter des problèmes. Si ça se sait, avec l'incident de L.A, ça va juste pas passer! » Albane était surtout jalouse, il faut le dire, mais en attendant, il était aussi véridique qu'elle ne voulait pas que Sam ait à subir de nouveaux doutes sur le bien fondé de ses préalables dires -elle en avait assez souffert comme ça, elle méritait qu'on la laisse passer à autre chose... mais pas dans les bras d'un prof! Pas dans les bras de qui que ce soit, en fait. C'était stupide. Elles étaient deux garces qui prétendaient se détester mais étaient aussi trop proches. C'était débile. Elles découvraient juste qu'elles étaient libres de leurs choix en se donnant la main en cachette. Libre, tu parles. C'était idiot. Elles étaient juste deux adolescentes, deux idiotes finies. Albane n'aurait pas dû se mettre dans un état pareil pour ça. Oui mais voilà, elle tenait un peu trop à son idiote d'acolyte et à l'idiotie qu'elles partageaient secrètement, tendrement, poétiquement. Elle était belle, leur idiotie...


_________________
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_m9r3excdlu1rv8fmi

redheart:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samara J. Williams

Samara J. Williams
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t567-samara-plaque-moi-contre-un-meuble-ikea-et-dis-moi-des-mots-crus-en-suedois https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t563-samara-j-ai-jamais-eu-
TUMBLR est mon ami ◗ CELEBRITE : ▬ Sasha Pieterse
◗ CREDITS : ▬ SWEET DISASTER
◗ ÂGE : 24
◗ STATUT : ▬ Célibatarde et enceinte
◗ EMPLOI, ETUDES : ▬ Lycéenne
◗ MESSAGES : 1278
◗ POINTS : 6798
◗ CURRENTLY : Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Adam_Levine

Albane + Louka + Cléo + Jasmine&Harrison + Liam

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_lif88mgH8w1qge7wx

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyMer 18 Déc - 2:59

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EYHRGL6


« Quand deux pestes doivent avoir une conversation »
feat. Albane G. Everdeen

Samara n’aurait jamais cru parler de son histoire avec Harrison avec Albane, avec personne d’autre d’ailleurs. Mais là il le fallait, c’était presque une obligation. Après tout, la peste brune détient les clés d’un secret qu’il ne faut surtout pas qu’il soit révélé alors autant dire que Samara allait vraiment tout faire pour que ça reste ainsi. Se prendre la tête avec Albane est la dernière chose dont elle souhaite, mais à un moment donné, parfois on a pas trop le choix. Enfin espérons qu’elle n’en arrive pas jusque là. Alors que comme elle l’avait prévu, Albane lui fit part du fait que ce n’était pas bien, Sam s’expliqua : « Je… Je sais que c’est mal, que je n’aurais jamais dû aller le draguer et aller plus loin mais… Je ne sais pas je… Je devrais mettre un terme à cette histoire, je le sais mais je n’y arrive pas. » Lui dire ce genre de chose n’était peut-être pas la meilleure des idées qu’elle avait eu. Samara a beau se justifier sur sa liaison avec leur professeur de sport, elle savait que ça ne changerait rien au fait qu’Albane soit contre cette relation qui en dégouterait plus d’un. Alors déjà qu’en théorie, elles sont plutôt à craquer dans le dos de leur professeurs, à leur foutre la misère, surtout ces deux-là qui ne sont pas deux modèles à suivre, plutôt que d’entretenir une liaison extra-conjugale avec eux, en plus de cela, Albane n’est pas le genre d’amie avec qui Samara se vente de ses quelques conquêtes ou même des personnes sur qui elle flash. Non, ce n’est pas ce genre d’amie, c’est différent. En fait, il n’y a pas vraiment de nom à donner, c’est simple : même Samara ne le sait pas très bien. Tout cela pour dire qu’elle n’avait pas à épiloguer la dessus. De toute façon elle n’est pas là pour demander un conseil sentimental à une amie, elle est là pour une et une seule chose : lui parler du fait de surtout ne pas ébruiter cette histoire, c’est vraiment très important pour tout le monde, ou du moins pour Harrison et elle en tout cas. « Ça ne se saura pas Banou, personne le saura parce que personne n’en parlera. On est trois à le savoir et ça va rester ainsi ! » Son regard qu’elle portait sur elle montrait parfaitement qu’elle était sérieuse. Malgré le fait que Samara soit une excellente comédienne, il y a des signes qui ne trompe jamais : le regard en est un. D’un ton des plus sérieux elle continua : « Banou, on va vraiment être dans la merde si t’en parles. Peut-être que lui tu t’en fous, mais pour moi, s’il te plait ! » Ce n’est pas dans les habitudes de la peste blonde demander ce genre de service, de limite supplier quelqu’un, même ses amis proches. Mais là c’est différent, les choses dépendent de l’attitude d’Albane, si celle-ci va en parler ou pas. « Si ça se sait, j’vais être dans la merde, tu m’entends ? Avec mon dossier, aucun lycée ne voudra me reprendre avant le bac, je ne serais pas prise à l’université et pire, mes parents ne me croiront plus ! » Samara continuer d’essayer de la convaincre avec tous les arguments qu’elle jugeait bon. Si ce n’était pas à Albane, elle aurait peut-être utilisé quelques menaces. Pas physique mais plutôt morale, elle est très forte dans ces choses-là, c’est un fait. Albane est au courant de tout, ou du moins en ce qui concerne ce qui concerne la raison de sa venue ici à Winnipeg, pourquoi elle avait quitté Los Angeles et ses parents, raisons qui étaient inconnus par tous ou presque, même ses grands-parents chez qui elle a été envoyé ne le savent pas. Autant dire que si Samara avait eu le courage de lui confier ce genre de chose, c’est qu’elle a une grande confiance en elle. Espérons qu’elle puisse avoir confiance en elle aussi pour garder l’histoire avec Harrison secrète. Allait-elle accepter de se taire ? Si Samara avait bien compris, celle-ci fait chanter Harri avec cette histoire, sans qu’elle ne sache comment mais ce n’était pas le plus important, c’était leur histoire après tout donc allait-elle accepter d’abandonner cette idée et cacher simplement cette histoire à quiconque ? Albane va-t-elle accepter à condition qu’elle lui promette d’arrêter cette histoire ? Samara accepterait-elle ? Ce sont des questions qui restent en suspens, mais la blonde espère bien que sa peste de copine doit cool avec elle sur cette histoire. « J’peux compter sur toi pour ça ma chérinette ? » Chérinette, marque d’affection de Samara qui a l’habitude d’appeler comme ça ses plus proches amies, donc autant dire qu’il y en a très peu. Pour avec Albane c’était tout de même différent quand elle lui dit. Quoi qu’il en soit, dire ce surnom alors qu’elle essayait de lui faire promettre quelque chose sur son histoire avec son amant, c’était bizarre, très bizarre et Samara s’en était rendu compte en le prononçant, c’était trop tard. En attendant, elle lui fit son sourire qui voulait dire ‘acceptes, s’il te plaiiit’ avec le regard qui va avec, regard qui en fait craquer plus d’un.


créée par Matrona



Spoiler:
 

_________________
Don't be a drag, just be a queen
uc. ⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Albane G. Everdeen


Feuille de personnage
► AGE: 18 ans
► RELATIONSHIPS:
Albane G. Everdeen
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t142-albane-ginny-il-faut-encore-avoir-du-chaos-en-soi-pour-enfanter-une-etoile-qui-danse https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t133-albane-ginny-la-plupar
Ginny Albane ◗ CELEBRITE : Sarah Hyland ♥
◗ CREDITS : © myrtille.
◗ ÂGE : 25
◗ STATUT : Célibataire
◗ EMPLOI, ETUDES : Lycéenne
◗ ADRESSE : 23 snowflake lane
◗ MESSAGES : 1140
◗ POINTS : 3405
◗ CURRENTLY : (+) samara (+) lane (+) matthew
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_inline_mihg14JVZj1qz4rgp

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyVen 7 Fév - 21:57

we should talk



En entendant Samara expliquer qu'elle n'aurait pas dû aller draguer le professeur, Albane fronça les sourcils d'un air presque méprisant. Elle était comme blessée, parce que jusque là elle avait espéré que c'était lui qui avait lourdement insisté pour qu'elle le regarde. Que dalle. Elle l'avait voulu, elle avait tout fait pour l'avoir. Elle l'avait eu -et Albane leur en voulait à tous les deux. D'ailleurs, elle lui expliqua qu'elle n'arrivait pas à mettre un terme à leur histoire. Malgré elle, Albane avait sombré dans une sorte de jalousie profonde qui la poussa à garder un ton acerbe. « C'est pourtant pas compliqué, tu vas le voir, tu lui dis "lâche-moi", et c'est réglé. » Bien sûr. Comme si Samara n'avait pas le mode d'emploi de la bonne rupture; elle avait déjà brisé des cœurs, elle savait comment on faisait. Restait une hypothèse que miss Everdeen avait beaucoup de mal à sincèrement considérer. « Euh attends ôte-moi d'un doute: tu vas pas me sortir que t'es amoureuse de lui?! » Manquerait plus que ça. Albane avait haussé un sourcil, comme pour lui signifier que ça serait vraiment ridicule. Comme si ça allait changer ce qu'elle pensait et "ressentait" pour lui. Un prof, bon sang! quelle drôle d'idée.

Maintenant, Sam la suppliait de ne rien dire. Détournant le regard, fâchée, la brunette soupira lourdement. « ça fallait peut-être y penser avant de te faire ton prof de sport, j'dis ça... » Elle croisa les bras contre sa poitrine, daignant reporter son regard sur Sam. Les conséquences étaient bien trop grandes pour elle, et Albane n'avait pas l'intention de répéter quoi que ce soit, mais pourtant elle était agacée qu'elle vienne lui demander de ne rien dire. « C'est pour ça que t'es venue? Pour que je dise rien? Tu peux repartir tranquille, t'inquiète pas mère Térésa, tes parents penseront toujours que tu es une nonne et Yale d'acceptera volontiers si t'as les notes suffisantes. Je fermerai ma gueule. » Albane était définitivement énervée; impulsive comme elle était, elle aurait pu se ruer dehors et hurler que Sam avait une liaison avec un prof. Elle aurait pu discrètement lancer un tweet qui révolutionnerait la planète lycée. Pourtant elle n'en avait même pas envie. Gâcher la vie de sa meilleure amie n'améliorerait pas la sienne. « M'appelle pas ma chérinette ça me donne la gerbe. » C'était faux, de toute façon. C'était faux et c'était bien ça le problème: elle tenait à elle et elle ne cautionnait pas, mais alors pas du tout cette histoire. « Je vais rien dire parce que pour l'instant j'y ai pas d'intérêt. Mais que les choses soient claires je trouve ça dégueulasse, et je préconise sincèrement que tu mettes un terme à votre pseudo relation. Maintenant je doute sincèrement que tu vas m'écouter mais je vais te dire, j'en ai rien à foutre. T'es peut-être "amoureuse" » Elle mima les guillemets d'un air méprisant. Elle n'y croyait pas. Sam ne pouvait pas aimer ce crétin fini. Elle ne pouvait aimer personne, de toute façon, si on écoutait Albane. C'était injuste, c'était immoral, illégal, et répugnant. Tout ça à la fois. « T'es juste venue pour ça? Tu peux être tranquille, va le retrouver; je ne voudrais pas gaspiller ton temps libre alors que tu pourrais l'utiliser en le passant avec lui. » Pourquoi avait-elle accepté de ne rien dire? Elle se demandait encore si c'était pour conserver son moyen de pression sur le professeur ou pour préserver une fille à qui elle tenait vraiment trop. Elle l'ignorait, elle le regretterait peut-être, même. Pour l'instant en tout cas elle n'avait pas envie de parler, pas à chaud: il fallait qu'elle réfléchisse à une manière de les séparer puisque apparemment Sam n'entendrait pas raison. Quoi qu'elle fasse, il faudrait qu'elle le fasse sans révéler le fameux secret. Si elle aimait la perspective de voir Harrison viré, elle détestait celle d'une Samara en qui plus personne n'avait confiance et qui serait condamnée à un avenir de misère. « Et pas la peine de m'envoyer de faire-part pour votre mariage, si tant est que tu aies envisagé de m'en envoyer un, je cautionnerai jamais. Tu fais une grosse connerie. » Elle la regardait droit dans les yeux et pourtant elle tentait de cacher ce qu'elle ressentait en imputant aux siens une sorte de voile de raison. "C'est mal, ma petite, c'est pour ton bien que je te dis d'arrêter". C'était plus que ça. Elle était furieuse. Contre lui, contre elle, contre sa propre personne, contre le monde entier; parce qu'avant, le monde entier, c'était à deux qu'elles l'affrontaient.

Spoiler:
 


_________________
Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_m9r3excdlu1rv8fmi

redheart:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samara J. Williams

Samara J. Williams
Administratrice

http://snowflake-lane.forumactif.com/t567-samara-plaque-moi-contre-un-meuble-ikea-et-dis-moi-des-mots-crus-en-suedois https://snowflake-lane.forumsrpg.com/t563-samara-j-ai-jamais-eu-
TUMBLR est mon ami ◗ CELEBRITE : ▬ Sasha Pieterse
◗ CREDITS : ▬ SWEET DISASTER
◗ ÂGE : 24
◗ STATUT : ▬ Célibatarde et enceinte
◗ EMPLOI, ETUDES : ▬ Lycéenne
◗ MESSAGES : 1278
◗ POINTS : 6798
◗ CURRENTLY : Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Adam_Levine

Albane + Louka + Cléo + Jasmine&Harrison + Liam

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Tumblr_lif88mgH8w1qge7wx

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EmptyVen 28 Fév - 22:58

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) EYHRGL6


« Quand deux pestes doivent avoir une conversation »
feat. Albane G. Everdeen

Albane et Samara se prennent la tête en permanence enfin ce n’est qu’en apparence en tout cas. Pourtant là, ce n’était pas du jeu, ce n’était pas là pour cacher aux autres leur véritable relation qu’elles-mêmes ne comprennent pas. Mais en fait, peut-être que c’était pareil, que cette dispute était là pour cacher bien des choses. En tout cas, Samara ne comprenait comment elles en étaient arrivées là. Après tout, qu’est-ce que ça pouvait lui faire qu’elle se tape leur prof, ça ne change rien à sa vie si ? Elle devrait même être contente, elle s’en sert pour ses petites affaires. Samara avait bien envie de rire de cette situation, mais ça serait un rire jaune. Oui cette situation ne la fait pas rire, pas du tout même, c’est bien le contraire. La regardant alors, ne comprenant pas pourquoi elle réagissait de la sorte, c’était bien la première fois qu’elle la voyait dans la situation, mis à part quand quelqu’un d’extérieur à elle lui avait fait un truc, mais jamais, oui jamais cela elles ne s’étaient emportés l’une contre lui pour un mec, oui, pour un mec qu’elles n’ont même pas en commun. « Mais bien sûr, je suis amoureuse de lui, je dessine pleins de petits cœurs dans mes cahiers et j’ai même une photo de lui dans mon casier ! » Dit-elle ironiquement. Comment elle pouvait seulement imaginer qu’elle est tombée amoureuse de lui… pourtant la vérité est là, oui elle a des sentiments pour lui et ce, même si elle essaye de le cacher. Samara préfère s’en foutre et juste prendre cette liaison pour du sexe et rien d’autre. Mais ce n’est pas le cas et elle s’en veut. Ce n’est pas vraiment, même pas du tout, son genre de craquer pour quelqu’un alors pourquoi le faisait-il pour un homme qu’elle ne pourra jamais à voir pour elle toute seule et avec qui elle ne pourra jamais sortir main dans la main. « Tu sais très bien que ce n’est pas pour ça que je vienne mais j’ai bien besoin que tu n’en parles à personnes c’est tout. Je te demande ça juste comme une faveur. J’voulais quand même en parler avec toi ! » Oui, elle pensait en parler elle tranquillement ou presque. Oui, calmement pour deux grandes gueules comme elles certes mais pas que ça parte aussi loin. Qu’elle insulte leur professeur peut-être, mais qu’elle parte aussi loin, non, non elle ne comprenait pas. Après, ça serait mentir que de dire qu’elle n’était pas venue également pour lui demander de ne pas en parler. Essayant de ne pas péter un plomb comme Albane le faisait, elle se leva pour la regarder dans les yeux et lui dit franchement : « Je n’ai pas envie de me prendre la tête avec toi Banou, je ne comprends même pas pourquoi tu réagi de la sorte en fait ! » Bah oui, qu’elle lui fasse la morale ok, elle réagirait comme une amie mais là, plus ça allait et plus Samara était complètement perdue en fait. Le pire dans l’histoire, c’est que si c’était l’inverse, elle aurait dit à Albane d’aller se faire voir et qu’elle ne voulait plus lui parler. C’était bizarre mais c’était ainsi et la jolie blonde ne pouvait même pas expliquer les raisons de ce comportement. Il y avait des jalousies dans l’air, ce n’était pas la première fois mais jamais, ô grand jamais cela allait aussi loin. En réalité il y a rien entre eux, quelques bisous, quelques calins mais c’est tout, Samara ne voulait donc pas ressentir de la jalousie, elle trouvait cela complètement grotesque, pourtant, c’était plus fort qu’elles et ce, même si elles ne diront jamais que c’est de la jalousie pure et simple. « Arrêtes tes conneries Albane, tu crois vraiment qu’on va se marier ? Bah bien sûr, et les gosses aussi. Réfléchis deux secondes, j’y crois pas en ses conneries sur l’amour. C’est des conneries pour faire espérer les gosses pour ne pas qu’ils sachent que la vie c’est de la merde, c’est tout ! » Pourtant, elle était tombée amoureuse, oui, réellement, si bien qu’elle avait fini par se faire briser le cœur. En plus des sentiments qu’elle avait encore pour son ex qui est à Los Angeles, elle avait certains sentiments qu’elle ne pouvait expliquer pour Harrison et il y avait cette relation avec Albane qu’elle ne comprenait pas. Alors l’amour ne pas y croire, c’est des sornettes, c’est simplement qu’elle ne veut pas souffrir. Se prenant la tête dans les mains, elle avait envie d’hurler, elle avait envie de tout envoyer bouler. Samara était énervée, oui elle était énervée d’être aussi perdue et de ne pas tout contrôler.


créée par Matrona


_________________
Don't be a drag, just be a queen
uc. ⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty
MessageSujet: Re: Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)   Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand deux pestes doivent avoir une conversation (ALBANE&SAMARA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» Quand deux mondes s'entrechoquent !
» Quand deux hommes différent affronte le danger ! [ Pv Goren]
» Deux pestes à la recherche de plantes dangereuses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOWFLAKE LANE :: SNOWFLAKE LANE :: odd numbered houses :: 23 snowflake lane-